Break

le 11 novembre 2014 dans Non classé

Coucou,

nous sommes à Magadan, cela marque la fin de notre parcours en Sibérie. Il est maintenant l’heure de se poser des questions. Je ne suis plus entièrement satisfaite de la manière dont je voyage. Ces derniers mois à vélo ne m’ont pas donné entière satisfaction. En fait, ce qui est le plus pénible dans tout ça, c’est de ne plus avoir le temps de prendre son temps, c’est bien ça le problème au final, car tout était basé là-dessus, mais maintenant avec tous ces visas et bien je suis bien obligée de respecter le timing !!!!! Rien ne va plus. Cela fait 4 ans que je prépare une expé que je ne suis même plus sûre d’avoir envie de faire. Où j’en suis, qu’est-ce que je veux, comment ai-je envie de poursuivre, c’est ça la question, me voilà arrivée à mon premier océan, comment ai-je envie d’affronter le nouveau continent?

Et cette expé alors… Je suis perdue là en fait, j’ai envie de tellement de choses, il y a encore tant à faire, à découvrir et à partager. J’ai l’impression de ne plus avoir le temps de rien, même vos messages je n’ai plus le temps d’y répondre correctement, je suis peut-être tout simplement mal organisée. Il est donc l’heure de tout remettre à plat, de se poser les bonnes questions et de repartir dans les meilleures conditions. Des vacances s’imposent donc.

Il y a 3 semaines tout allait encore bien dans ma tête, l’expé était en bonne voie et pour des raisons pratiques de logistique, il s’avérait plus simple pour moi et mes coéquipiers que je revienne en France moi-même chercher mes affaires et finir de boucler les derniers préparatifs pour février. J’avais donc annulé mes plans de cet hiver au Kirghizistan et pris un billet retour pour Moscou puis, c’est en bus que j’avais prévu de revenir doucement en France en visitant quelques capitales d’Europe, Riga, Varsovie, Prague, Berlin… Seulement voilà quelques jours plus tard je me suis aperçue que l’un de mes coéquipiers n’était pas du tout prêt pour cette expé, cela a donc fini d’achever ma fatigue mentale, épuisée de toute cette organisation, mon esprit a explosé…. Aujourd’hui je suis donc en pleine réflexion sur beaucoup de choses, mais ne vous inquiétez pas la motivation de voyager est toujours là, mais je vais devoir réfléchir un peu longuement avant d’accepter n’importe quel coéquipier avec moi, voire voyager seule… Je n’ai aucun regret sur les différents partenaires que j’ai eus, mais à l’exception d’un seul, je n’ai jamais été en phase avec eux, leur motivation, implication, état d’esprit ont toujours été très différents des miens, beaucoup sont en pleine remise en question de leur vie, j’ai alors le sentiment d’être leur mère ou leur guide touristique ce qui évidemment ne me plait pas du tout…Bref c’est ainsi et c’est de ma faute, il faut maintenant apprendre de mes erreurs, soit je me mets à choisir mes coéquipiers au lieu d’accepter bêtement ceux qui se proposent à moi, soit je voyage seule!!!

Pour l’heure, puisque j’ai déjà mes billets pour Moscou et Riga, je reste sur ce plan, je rentre donc en France cet hiver, je ne sais pas encore pour combien de temps, peut-être y travailler un peu histoire de faire des réserves pour la suite, car une fois sur le continent américain je ne pense pas revenir en France avant quelques années. Et pour l’expé et bien je pense que ma décision est prise, mais il n’est pas si facile de renoncer à quelque chose que vous avez tant préparé, mais bon toutes ces recherches ne seront probablement pas perdues il y a toujours des profiteurs qui aiment le travail mâché. Chacun trouve sa motivation et sa fierté à des endroits différents, ainsi va le monde, rien n’est gâché. Je ne regrette rien car j’ai appris énormément de choses, la préparation est déjà un voyage en soit qui vous fait vibrer et vous enrichit… Voilà pour l’heure, je décolle le 1er novembre pour Moscou puis, je prendrai le bus pour Riga où j’arriverai le 3. Je pense arriver en France début décembre, à moi les raclettes, tartelettes et fondue…. 

Nuits

Budget

Coucou,

nous sommes à Magadan, cela marque la fin de notre parcours en Sibérie. Il est maintenant l’heure de se poser des questions. Je ne suis plus entièrement satisfaite de la manière dont je voyage. Ces derniers mois à vélo ne m’ont pas donné entière satisfaction. En fait, ce qui est le plus pénible dans tout ça, c’est de ne plus avoir le temps de prendre son temps, c’est bien ça le problème au final, car tout était basé là-dessus, mais maintenant avec tous ces visas et bien je suis bien obligée de respecter le timing !!!!! Rien ne va plus. Cela fait 4 ans que je prépare une expé que je ne suis même plus sûre d’avoir envie de faire. Où j’en suis, qu’est-ce que je veux, comment ai-je envie de poursuivre, c’est ça la question, me voilà arrivée à mon premier océan, comment ai-je envie d’affronter le nouveau continent?

Et cette expé alors… Je suis perdue là en fait, j’ai envie de tellement de choses, il y a encore tant à faire, à découvrir et à partager. J’ai l’impression de ne plus avoir le temps de rien, même vos messages je n’ai plus le temps d’y répondre correctement, je suis peut-être tout simplement mal organisée. Il est donc l’heure de tout remettre à plat, de se poser les bonnes questions et de repartir dans les meilleures conditions. Des vacances s’imposent donc.

Il y a 3 semaines tout allait encore bien dans ma tête, l’expé était en bonne voie et pour des raisons pratiques de logistique, il s’avérait plus simple pour moi et mes coéquipiers que je revienne en France moi-même chercher mes affaires et finir de boucler les derniers préparatifs pour février. J’avais donc annulé mes plans de cet hiver au Kirghizistan et pris un billet retour pour Moscou puis, c’est en bus que j’avais prévu de revenir doucement en France en visitant quelques capitales d’Europe, Riga, Varsovie, Prague, Berlin… Seulement voilà quelques jours plus tard je me suis aperçue que l’un de mes coéquipiers n’était pas du tout prêt pour cette expé, cela a donc fini d’achever ma fatigue mentale, épuisée de toute cette organisation, mon esprit a explosé…. Aujourd’hui je suis donc en pleine réflexion sur beaucoup de choses, mais ne vous inquiétez pas la motivation de voyager est toujours là, mais je vais devoir réfléchir un peu longuement avant d’accepter n’importe quel coéquipier avec moi, voire voyager seule… Je n’ai aucun regret sur les différents partenaires que j’ai eus, mais à l’exception d’un seul, je n’ai jamais été en phase avec eux, leur motivation, implication, état d’esprit ont toujours été très différents des miens, beaucoup sont en pleine remise en question de leur vie, j’ai alors le sentiment d’être leur mère ou leur guide touristique ce qui évidemment ne me plait pas du tout…Bref c’est ainsi et c’est de ma faute, il faut maintenant apprendre de mes erreurs, soit je me mets à choisir mes coéquipiers au lieu d’accepter bêtement ceux qui se proposent à moi, soit je voyage seule!!!

Pour l’heure, puisque j’ai déjà mes billets pour Moscou et Riga, je reste sur ce plan, je rentre donc en France cet hiver, je ne sais pas encore pour combien de temps, peut-être y travailler un peu histoire de faire des réserves pour la suite, car une fois sur le continent américain je ne pense pas revenir en France avant quelques années. Et pour l’expé et bien je pense que ma décision est prise, mais il n’est pas si facile de renoncer à quelque chose que vous avez tant préparé, mais bon toutes ces recherches ne seront probablement pas perdues il y a toujours des profiteurs qui aiment le travail mâché. Chacun trouve sa motivation et sa fierté à des endroits différents, ainsi va le monde, rien n’est gâché. Je ne regrette rien car j’ai appris énormément de choses, la préparation est déjà un voyage en soit qui vous fait vibrer et vous enrichit… Voilà pour l’heure, je décolle le 1er novembre pour Moscou puis, je prendrai le bus pour Riga où j’arriverai le 3. Je pense arriver en France début décembre, à moi les raclettes, tartelettes et fondue…. 

4 commentaires

  • Michelle dit :

    sa fait plaisir de lire de ton voyage, aussi les dificultés… je comprends les problemes. voyager en velo c’est tres fatiguant. Je suis allée une fois de Munique a St. Jacques en velo, environ 2750 kilometres et apres je n’ai plus utiliser un velo pour un an et demi!
    J’aime bien voyager aussi, j’ai visité déja 39 pays et il me manque encore de faire le tour du monde. Aujourd’hui j’ai recue mon passeport, alors je suis libre pour voyager.

  • Caro dit :

    ohoh bonne route route alors 😉

  • Sonic dit :

    Vraiment excellent ton récit. On a l’impression d’être avec toi. Tes retours nous font comprendre que ton projet est loin d’être facile.

  • Jérôme dit :

    Alors, au final? Les voyages forment ils la jeunesse?
    Le tour du monde forme, sans aucuns doutes.
    Je pense, en effet, comme dans la vie conjugale, qu'il vaut mieux prendre le temps de bien connaître son (ses) compagnon(s) de routes avant de partir dans l'aventure, si on la souhaite réussie!
    La bonne bise affectueuse.

Top

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l‘utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

En savoir plus X