03.09.12 une montée des eaux inattendue (français-English)

le 3 septembre 2012 dans Non classé

Nous avons quitté Batumi hier en fin de matinée. Nous avons longer la route du « sud » sur 15km, cette route longe une rivière très large au allure desséché. Après avoir fait une petite pause et en ayant marre d'être sur la route, nous avons repèré un petit raccourci dans le lit de la rivière, il y avait une route, au loin un tracto-pelle bref nous descendons. Après avoir fait 500m la route repèré auparavant est coupé par de l'eau, tiens il me semblait pourtant avoir vu la route jusqu'au bout….bon j'interroge Armindo au loin, resté sur la route, la vrai…et alors qu'il me semblait bien m'être arrêté avant l'eau je sens que mes pieds sont mouillés, je regarde, mes deux pieds sont dans l'eau….un regard vers Cedrick mon dieu l'eau monte, ils ont ouvert un barrage me dit-il….Ni une ni deux dans la précipitation nous faisons le choix de retourner en arrière pour repasser par là où nous étions venus, choix non judicieux, notre passage était déjà recouvert d'eau, nous étions encerclé, elle courait, elle montait, montait vite, jusqu'où, on ne sais pas…. Il faut donc traverser et traverser maintenant, chaussures aux pieds, sac sur le dos nous voilà à l'eau, à 1 mètre du bord le courant est trop fort je ne peux plus avancer, Ced me rejoint, nous faisons 10 cm et hop le courant nous emporteArmindo resté en haut observe la scène et voit un truc jaune à la dérive il comprend qu'on a été emporté, une voiture aussi c'était arrêté quand elle nous avais vu courir sur « l'ile ». Plus de peur que de mal, si je puis dire, car la peur n'a pas eu le temps de m'envahir tellement c'est allé vite, en quelque mètre nous avions rejoint le bord, première réaction : »vite les appareils photos », le mien, dans ma poche devant, trempé celui de Ced sur la sangle ventrale, trempé…..Nous rassurons l’homme à la voiture, tout va bien il repart et Armindo viens nous chercher. Nos sacs n’ont pas trop été mouillé au final juste le bas, nous avons poussé jusqu’au village et fait un étalage de nos affaires. Du coup nous voilà de retour à Batumi en bus ce matin pour soigner nos APN. Quelle aventure!!

Unexpected rising waters  In the late morning of yesterday we left Batumi. We followed the ‘South route’ for about 15 km, which goes along a large river that seemed dried up. After we took a break and bored of being on the road we saw a shortcut through the river. We walked 500 m to the road we saw, but it was covered by the river. I thought I saw the whole road and not a part of it… well I ask Armindo who stayed on the road, the real one… I thought I stopped walking before entering the river but suddenly my feet where wet, I looked down and saw my feet in the water… I looked at Cedrick who told me they opened the dam! Oh my god… We went back to the main road and tried to stay dry but it was impossible! The water rose so quickly and we didn’t know how high it would reach. With all our clothes on and our backpacks on our back we tried to be as fast as possible. At 1 m of the bank I couldn’t go on anymore, the current took me with him, Ced came to me, helped me, but 10 cm further we where taken back by the current. Armindo, who was still on the road, saw something yellow floating; he understood we had a problem. A car stopped by when he saw us running on ‘the isle’. There was more fear than damage, and even the fear wasn’t that terrible because everything went so quickly I could hardly stop to feel the fear. After all that running we arrived at the bank and our first thoughts where: we’ve got to save our cameras. Mine was in my front pocket, soaked, and Cedrick’s was in his cummerbund, also soaked! We reassure the driver, everything’s allright, he goes on. Armindo came to help us. Our backpacks weren’t to soaked, only the bottoms where a bit wet. We walked to the next village to spread our stuff in the sun and went back by bus to Batumi so we could check our cameras in a store. That’s what I call an adventure!

Nuits

Budget

Nous avons quitté Batumi hier en fin de matinée. Nous avons longer la route du « sud » sur 15km, cette route longe une rivière très large au allure desséché. Après avoir fait une petite pause et en ayant marre d'être sur la route, nous avons repèré un petit raccourci dans le lit de la rivière, il y avait une route, au loin un tracto-pelle bref nous descendons. Après avoir fait 500m la route repèré auparavant est coupé par de l'eau, tiens il me semblait pourtant avoir vu la route jusqu'au bout….bon j'interroge Armindo au loin, resté sur la route, la vrai…et alors qu'il me semblait bien m'être arrêté avant l'eau je sens que mes pieds sont mouillés, je regarde, mes deux pieds sont dans l'eau….un regard vers Cedrick mon dieu l'eau monte, ils ont ouvert un barrage me dit-il….Ni une ni deux dans la précipitation nous faisons le choix de retourner en arrière pour repasser par là où nous étions venus, choix non judicieux, notre passage était déjà recouvert d'eau, nous étions encerclé, elle courait, elle montait, montait vite, jusqu'où, on ne sais pas…. Il faut donc traverser et traverser maintenant, chaussures aux pieds, sac sur le dos nous voilà à l'eau, à 1 mètre du bord le courant est trop fort je ne peux plus avancer, Ced me rejoint, nous faisons 10 cm et hop le courant nous emporteArmindo resté en haut observe la scène et voit un truc jaune à la dérive il comprend qu'on a été emporté, une voiture aussi c'était arrêté quand elle nous avais vu courir sur « l'ile ». Plus de peur que de mal, si je puis dire, car la peur n'a pas eu le temps de m'envahir tellement c'est allé vite, en quelque mètre nous avions rejoint le bord, première réaction : »vite les appareils photos », le mien, dans ma poche devant, trempé celui de Ced sur la sangle ventrale, trempé…..Nous rassurons l’homme à la voiture, tout va bien il repart et Armindo viens nous chercher. Nos sacs n’ont pas trop été mouillé au final juste le bas, nous avons poussé jusqu’au village et fait un étalage de nos affaires. Du coup nous voilà de retour à Batumi en bus ce matin pour soigner nos APN. Quelle aventure!!

Unexpected rising waters  In the late morning of yesterday we left Batumi. We followed the ‘South route’ for about 15 km, which goes along a large river that seemed dried up. After we took a break and bored of being on the road we saw a shortcut through the river. We walked 500 m to the road we saw, but it was covered by the river. I thought I saw the whole road and not a part of it… well I ask Armindo who stayed on the road, the real one… I thought I stopped walking before entering the river but suddenly my feet where wet, I looked down and saw my feet in the water… I looked at Cedrick who told me they opened the dam! Oh my god… We went back to the main road and tried to stay dry but it was impossible! The water rose so quickly and we didn’t know how high it would reach. With all our clothes on and our backpacks on our back we tried to be as fast as possible. At 1 m of the bank I couldn’t go on anymore, the current took me with him, Ced came to me, helped me, but 10 cm further we where taken back by the current. Armindo, who was still on the road, saw something yellow floating; he understood we had a problem. A car stopped by when he saw us running on ‘the isle’. There was more fear than damage, and even the fear wasn’t that terrible because everything went so quickly I could hardly stop to feel the fear. After all that running we arrived at the bank and our first thoughts where: we’ve got to save our cameras. Mine was in my front pocket, soaked, and Cedrick’s was in his cummerbund, also soaked! We reassure the driver, everything’s allright, he goes on. Armindo came to help us. Our backpacks weren’t to soaked, only the bottoms where a bit wet. We walked to the next village to spread our stuff in the sun and went back by bus to Batumi so we could check our cameras in a store. That’s what I call an adventure!

Ajouter un commentaire

Top

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l‘utilisation de cookies destinés à améliorer la performance de ce site et à vous proposer des services et contenus personnalisés.

En savoir plus X